Widget Image
Widget Image
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim

Subscribe to our newsletter

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam
[contact-form-7 404 "Not Found"]

Déconfinement : Comment gérer la reprise du travail

 

Après 8 semaines de confinement, synonymes pour les uns de télétravail et pour beaucoup d’autres de chômage partiel, le gouvernement a sonné l’heure de la reprise, ce lundi 11 mai. Un déconfinement souple, a minima, diront certains, mais bien réel et vecteur de conséquences pratiques. Alors comment organiser, au mieux et à tous points de vue, ce « retour » au travail ? Jean-Marc Morel, Associé du cabinet RSM Rhône-Alpes nous livre quelques clés pour « déconfiner » sereinement.

 

1. Se fixer une stratégie et des objectifs pour la reprise

Où en est-on de l’activité, du business ? Que veut-on faire ? Y a-t-il des ambitions et moyens à repositionner ou réorienter pour être plus en phase avec son marché ? Autant de questions qu’un dirigeant doit se poser pour anticiper sa reprise.

Il y aura un avant et un après Covid et force est de constater que la date du 11 mai n’est peut-être pas « l’après » escompté. La vie d’avant risque encore d’attendre jusqu’en septembre au moins, l’entreprise doit donc en tirer les conséquences qui s’imposent.

2. Faire le point niveau logistique

En fonction de l’activité et du secteur, le dirigeant doit faire un état de la situation concernant ses approvisionnements et celle de ses fournisseurs. Est-il en mesure de continuer à produire normalement, si telle est son activité ? Va-t-il pouvoir s’approvisionner comme avant ? Si les réponses sont négatives, quelles sont les solutions possibles à court et moyen terme et à quels coûts ?

3. Organiser le « retour » des salariés en toute sécurité

Quel que soit le secteur, le gouvernement a édicté des règles encadrant ce retour [1].

  • Le télétravail est possible…

Dans ce cas, le gouvernement recommande de l’instaurer ou de le prolonger. Le dirigeant doit également l’imaginer à plus long terme, en réfléchissant à la manière de le faire perdurer, pour qu’il soit organisé et pérenne.

  • Le télétravail n’est pas possible…

Alors, comment les collaborateurs vont-ils se rendre physiquement sur leur lieu de travail ? Avec quel niveau de sécurité une fois sur place ? Comment faire respecter les gestes barrières dans les équipes ? Toutes ces questions sont éminemment importantes puisqu’elles engagent la responsabilité du chef d’entreprise. En outre, le risque auquel le dirigeant doit se préparer est la possibilité qu’un salarié oppose son droit de retrait.

Pour respecter les règles fixées par le gouvernement et assurer toute la sécurité des salariés, le dirigeant doit équiper ceux-ci en masques et gel hydroalcoolique, mais aussi repenser l’espace de travail et/ou alléger les équipes sur place, avec un système de rotation par exemple, et des horaires adaptés.

Le tout est de communiquer régulièrement avec ses salariés, en amont et pendant la longue phase de déconfinement, pour assurer un environnement de travail sécurisé et fonction des situations de chacun (y compris maladies, personnels fragiles, collaborateurs avec jeunes enfants etc.).

4. Retrouver le lien avec les clients

Pour que l’activité reprenne, enfin, il faut que la demande soit au rendez-vous. Cette donnée stratégique majeure doit donc être anticipée et planifiée.

L’enjeu, voire le maître-mot de cette période qui s’ouvre à nous, est de réfléchir à la manière de travailler en mode dégradé. La clé pour réussir son déconfinement sera donc la capacité de chaque entreprise, chaque dirigeant, à s’adapter et à être agile sur le long terme.

 

[1] travail-emploi.gouv