Widget Image
Widget Image
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim

Subscribe to our newsletter

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam
[contact-form-7 404 "Non trouvé"]

Place au télétravail choisi !

Établi dans l’urgence, à 100% du temps et des effectifs, dans un cadre personnel parfois peu optimal, le télétravail de ces dernières semaines est loin de ressembler à celui plus traditionnellement mis en place dans les entreprises.

Alors, s’il a permis de lever certains freins de la part des employeurs encore réticents, ce mode d’organisation a de beaux jours devant lui en étant encadré et… choisi ! Retour sur un dispositif qui risque d’en séduire plus d’un, avec Marie Bobichon, Manager Conseil chez BusinessCool by RSM.

Certains prérequis peuvent faciliter la mise en place d’une telle organisation et embarquer les collaborateurs dans l’aventure…

Un retour d’expérience post-télétravail « contraint »

Il est d’abord important de revenir sur la période un peu particulière que nous venons de vivre… L’idée ? Tirer les enseignements et organiser au mieux la suite. Quelques points à aborder :

– ce qui a marché,
– ce qui a été mis en place et qui n’a pas fonctionné,
– ce que l’on veut développer car cela a marché,
– ce qui a été peu bénéfique et que l’on doit arrêter,
– enfin, les nouvelles idées à tester.

La définition et la signature d’une charte de télétravail

Pour reposer sur des bases solides, connues de tous et acceptées, une charte de télétravail est un bon outil à mettre en place en amont. Elle permet d’établir les droits et les devoirs de chacun et de démarrer le dispositif en toute confiance, avec des collaborateurs investis, autonomes et acteurs de leur organisation.

Certains éléments doivent y être évoqués, comme l’accès à une connexion, la disposition de matériel informatique, la durée d’une journée de travail, le nombre de jours etc.

La mise en place d’un management à distance

Une des clés pour réussir un télétravail épanouissant, se trouve dans le management… Trois grands types de point de vigilance doivent en effet être pris en considération :

L’hyperconnexion d’abord, il s’agit en effet d’un risque important pour les collaborateurs. Le télétravail gommant quelque peu la frontière entre vie privée et vie professionnelle, il est indispensable de définir des horaires de travail et a contrario des moments où le salarié est en droit de déconnecter.

La gestion de l’autonomie des salariés, et notamment celle des plus juniors ensuite, c’est pourquoi certaines conditions d’ancienneté et d’expérience doivent s’imposer pour éviter tout télétravail prématuré. Au-delà de ces conditions, certains outils peuvent être proposés pour suivre en ligne et de manière partagée l’activité des collaborateurs (Monday, Trello etc.).

Le maintien du collectif enfin, doit rester l’une des préoccupations des managers. Celui-ci passe par la mise en place de jours communs de présence au bureau par exemple, afin d’éviter tout isolement et/ou effacement de l’esprit d’équipe.

Bien mis en place, organisé et discuté en concertation avec les équipes managériales, le télétravail peut produire des effets très bénéfiques et permettre in fine une meilleure efficacité des collaborateurs.