Widget Image
Widget Image
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim

Provepharm Life Solutions : le géant français de la revitalisation de molécules

Provepharm Life Solutions est un laboratoire pharmaceutique, œuvrant sur la revitalisation de molécules. Elle a développé ses premiers produits à base de bleu de méthylène, commercialisés aujourd’hui dans plus de 30 pays, et continue de les améliorer dans de nouvelles indications thérapeutiques. Michel Feraud, fondateur et président du groupe, évoque la montée en puissance de l’entreprise.

Comment Provepharm est né ?

Provepharm Life Solutions est un projet pensé avec mon ami d’enfance, Christophe Baralotto (docteur en chimie). Partis de zéro, nous avons eu l’opportunité de créer notre laboratoire de recherche et de développement en chimie), de composer entièrement notre équipe et de nous positionner comme sous-traitant des sociétés biotechnologies et de groupes pharmaceutiques internationaux.

Lorsque nous avons solidifiée d’un point de vue financier notre entreprise , nous avons lancé plusieurs programmes de recherche interne, notamment sur le bleu de méthylène : une molécule non utilisée dans le domaine pharmaceutique à l’époque. Une recherche qui aboutit en 2006 au dépôt d’un brevet mondial et donné naissance un an plus tard à Provepharm Life Solutions.

Pourquoi avez-vous fait le choix de miser sur le bleu de méthylène ?

À l’époque, nous avons identifié les problématiques liées à ce principe actif. Découvert en 1876, le bleu de méthylène est réputé pour ses nombreuses qualités antiseptiques et antioxydantes. Mais, en raison de sa composition en métaux lourds potentiellement toxiques, son usage thérapeutique a été progressivement interdit. Nous avons donc souhaité utiliser notre expertise afin de résoudre cette problématique en brevetant un procédé capable d’éliminer ces substances, en créant Proveblue. En 2011, nous avons obtenu une autorisation de mise sur le marché (AMM), ouvrant la voie à la commercialisation de Proveblue (bleu de méthylène injectable) dans les 27 pays de l’Union Européenne. En 2014, le groupe Daiichi Sankyo, (notre partenaire au Japon), obtient à son tour une Autorisation de Mise sur le Marché pour ce même médicament. Plus récemment, en 2021, nous avons décroché un précieux sésame en obtenant une autorisation par la Food and Drug Administration afin de pouvoir commercialiser notre principal actif sur le territoire américain. En 2021, notre chiffre d’affaires s’est élevé à 66 millions d’euros.

Comment favorisez-vous l’innovation au sein de votre entreprise ?

Je pars du principe qu’il est impossible de créer de nouveaux médicaments sans innovation. En tant que Docteur en chimie, je n’accepte pas le statu quo. Je m’efforce chaque jour d’améliorer les projets en cours. Cette philosophie est ancrée dans l’ADN même de l’entreprise. Il s’agit d’un pilier fondamental ! Je pense surtout que l’innovation est un état d’esprit au quotidien, indispensable à la survie et à la pérennisation d’une entreprise. L’innovation n’est pas systématiquement thérapeutique, chimique ou scientifique. Elle peut être tout simplement opérationnelle, dans une façon d’échanger, de partager, de travailler. C’est un état d’esprit avant tout.

Est-ce que la notion de RSE est un enjeu important dans votre secteur d’activité ?

Nous avons pris en compte les enjeux de responsabilité sociétale dès la création de l’entreprise, il y a plus de 20 ans. Ils font intégralement partie intégrante de notre ADN. Nous nous engageons à produire en limitant notre impact environnemental en privilégiant l’utilisation de matériaux recyclables (carton, verre) mais aussi en optimisant le volume des boîtes de conditionnement de nos produits. Provepharm Life Solutions encourage également ses collaborateurs à s’inscrire dans une démarche plus responsable, via la réduction de l’empreinte des déplacements ou via l’organisation de “Green Week”, des événements bi-annuels reposant sur la sensibilisation au développement durable.

Vous avez déclaré dans une interview que la maîtrise de la production était essentielle pour grandir, pouvez-vous nous expliquer pourquoi ?

Absolument. J’ai d’ailleurs prononcé cette phrase en 2020, avant le début de la crise sanitaire liée à la Covid-19. Il est important de maîtriser le destin d’une entreprise en ne dépendant pas de producteurs externes et bien souvent lointains. Nous avons donc investi plus de 9 millions d’euros dans une unité de production qui est aujourd’hui totalement opérationnelle. Cette dernière nous permet d’être indépendants. Nous avons fait construire cette unité pilote de 500 m2, au sein d’un site de production de 3 000 m2, dans l’objectif de produire les principes actifs du groupe dans un environnement répondant aux exigences internationales les plus strictes.

Provepharm est désormais capable de produire ses propres principes actifs aux normes BPF (Bonnes Pratiques de Fabrication). Afin de mener à bien cette mission, nous avons également misé sur le recrutement de nouveaux collaborateurs hautement qualifiés et formés pour travailler sur cette unité pilote, au sein de la direction de la production.

Provepharm Life Solutions a été lauréate du plan de relance dans la catégorie “Soutien à l’investissement dans des secteurs stratégiques pour la résilience de notre économie”. Le fait d’avoir pu bénéficier de ce plan nous a permis d’être davantage indépendants en maîtrisant notre chaîne industrielle, en accélérant notre développement commercial et en permettant la création d’emplois en France.

Comment gérez-vous votre hyper croissance d’un point de vue gouvernance et en interne ?

C’est une très bonne question et c’est d’ailleurs ce qui me mobilise au quotidien. Notre succès d’aujourd’hui ne garantit en rien notre succès de demain. Nous tentons chaque jour d’établir des objectifs plus lointains et plus stratégiques afin d’anticiper des étapes ou des imprévus moins agréables. Je pense qu’il est plus intéressant de s’intéresser à une trajectoire plutôt qu’à des points isolés sur une courbe.