Découvrez les plus belles histoires d’entrepreneurs       Découvrez les plus belles histoires d’entrepreneurs      
Retour aux actualités

Chloé Clair : « rénover nos bâtiments, c’est rendre possible le fait d’habiter encore cette planète en 2050 ».

avril 24, 23
3 min. de lecture

Alors que plusieurs secteurs de nos sociétés, dont l’immobilier, font face à une montée en puissance des enjeux ESG, la data s’impose aujourd’hui comme un levier incontournable pour tenir les objectifs de neutralité carbone et révéler le potentiel écologique de l’ensemble des habitations. Éclairage de Chloé Clair, CEO de namR.

 

EN 2020, VOUS AVEZ PRIS LA TÊTE DE NAMR, PREMIÈRE PLATEFORME QUI UTILISE LA DATA EN LIBRE-SERVICE POUR RÉVÉLER L’ÉTAT PRÉCIS DES BIENS IMMOBILIERS EN FRANCE. QUEL A ÉTÉ VOTRE PARCOURS JUSQU’ICI ?

Diplômée de l’école Polytechnique, des Ponts et Chaussées et de Berkeley en Californie, j’ai passé une douzaine d’années chez Bouygues Construction à l’international, puis j’ai occupé le poste de CTO chez Vinci Construction, en tant que membre du Comex. Pendant toutes ces années, j’ai œuvré à la transformation des entreprises sur les enjeux environnementaux et digitaux, tout en constatant que le domaine de la construction ne se réinvente pas facilement.

Face à ce constat, j’ai eu envie d’ouvrir le champ des possibles, de retrouver du sens et de l’impact dans mes actions. C’est ainsi que j’ai pris la tête de namR, une jeune pousse de la French Tech, très prometteuse, mais qui manquait de moyens humains et financiers pour réaliser ses ambitions. La question d’aller chercher davantage sur le marché boursier, à hauteur de 8 millions d’euros, s’est imposée comme la solution parfaite. Et aujourd’hui, les perspectives sont très encourageantes.

QUE REPRÉSENTE LE MARCHÉ DE LA DATA AUJOURD’HUI EN FRANCE ?

Le marché de la data est complexe et nécessite que les entreprises en face soient parfaitement matures en données financières et ESG. Positionnée initialement comme data as a service, namR s’est rapidement confrontée aux entreprises peinant à faire évoluer leur système d’information, en partie à cause de leur manque de ressources en interne pour les exploiter intelligemment et de façon pérenne. Notre stratégie a donc été de pivoter de data as a service à plateform as a service. Et les résultats sont là.

Aujourd’hui, notre start-up, labellisée GreenTech verte et lauréate du programme French Tech Green20, compile des milliards de données qui permettent d’établir un bilan complet de tous les diagnostics immobiliers (performance énergétique (DPE), solaire et climat) des actifs français. Améliorer l’habitat et le bâti d’un point de vue environnemental et esthétique m’a toujours passionné, et pour cela, la data est un levier essentiel et déterminant pour le passage à l’action.

QUELLE EST LA MISSION DE NAMR ?

Notre mission est de mesurer le potentiel écologique des 34 millions de bâtiments en France, et d’en évaluer le coût des travaux nécessaires autour de trois axes : la rénovation énergétique, les énergies renouvelables (solaire, géothermie, etc.), et la résilience face au changement climatique, et proposer les meilleures solutions de transformation et de rénovation globale, partielle ou personnalisée, pour passer d’un bien à risque à un bien revalorisé, c’est-à-dire de transformer nos habitations en véritables bâtiments passifs et durables.

Grâce à notre plateforme très performante et accessible à tous, nous sommes en mesure de récolter les données nécessaires pour évaluer le bilan carbone de notre portefeuille client comme l’usage des bâtiments, leurs sources d’énergie et leurs dépenses énergétiques. En entrant simplement une adresse postale, nous pouvons connaître la surface du bien, sa typologie de chauffage et les aides associées au foyer, de façon anonyme.

ANTICIPER LES RISQUES CLIMATIQUES SUR L’IMMOBILIER, EST-CE CELA VOTRE AMBITION ?

Évaluer les variations climatiques est en effet un enjeu majeur, et il est prioritaire pour le domaine de la construction et de l’immobilier plus globalement. Les divers événements de ces dernières années l’ont prouvé, ces risques doivent être anticipés dès aujourd’hui pour rénover l’ensemble des bâtiments, et rendre ainsi possible le fait d’habiter encore dans les villes et sur cette planète en 2050.

Pour cela, namR s’intéresse à l’impact de l’immobilier sur ces questions de transition écologique, de rénovation énergétique, du potentiel renouvelable, des risques climatiques sur les bâtiments et leur prévention, et utilise la data pour penser l’avenir de nos habitations. Et notre ambition ne s’arrête pas là, nos équipes travaillent d’ores et déjà sur les transformations de demain (l’occupation des sols, la gestion de l’eau et la biodiversité et ses impacts) pour que tous les acteurs économiques autour des bâtiments puissent s’engager et agir dès aujourd’hui afin de conserver la valorisation et le développement de leurs activités dans le temps. Nous nous tenons prêts pour la prochaine révolution réglementaire.

CET OUTIL POURRAIT-IL ÊTRE EXPORTABLE AU NIVEAU INTERNATIONAL ?

Oui, notre plateforme est tout à fait exportable au niveau international. Les risques climatiques n’ont pas de frontières, et le calcul d’efficacité énergétique reste le même dans la grande majorité des pays. La data reste donc facilement accessible et nous avons l’avantage de disposer d’un outil très performant et d’une ambition sans limites.

L’éclairage d’un expert sur le sujet
JP
Jean-Philippe Bernard (RSM) : Sanctions économiques infligées à la Russie, quelles conséquences pour les entreprises françaises ?
Alors que le conflit en Ukraine a débuté il y a près de deux mois, se pose la question de l’impact des sanctions frappant la Russie sur les entreprises françaises. Au-delà de l’incidence économique, ces...
Lire l'éclairage ➔
Partager sur
Copy LinkLinkedInTwitterFacebook
Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour connaître nos dernières actualités

Dernières actualités
Dernières actualités
4 juillet 2023
3 min. de lecture
·
24 mai 2023
3 min. de lecture
·