Découvrez les plus belles histoires d’entrepreneurs       Découvrez les plus belles histoires d’entrepreneurs      
Retour aux actualités
RSE

LA RSE, une démarche au service de la croissance des entreprises 

juin 23, 23
3 min. de lecture

Au fil des années, la RSE s’est imposée comme un axe central de la stratégie des entreprises. Quels sont les enjeux de son déploiement en leur sein ? Nous avons posé la question à Laurence Roure, responsable des marchés professionnels et du développement RSE de l’Ameublement français et à Amandine Duquesne, Directrice du Département RSE pour RSM qui accompagne notamment cette organisation professionnelle.

Pourquoi le développement d’une stratégie RSE est-il devenu stratégique pour les adhérents de l’Ameublement français ? Quelle méthodologie adoptez-vous ?

Laurence Roure : La RSE se matérialise par des actions collectives, notamment un programme de formation et un accompagnement à grande échelle. Le but de ces actions est d’embarquer de manière durable la filière de l’ameublement pour qu’elle réponde aux enjeux futurs et aux échéances qui jalonneront les années à venir. Je pense par exemple aux objectifs 2030-2050 de décarbonation de l’économie française et des différentes trajectoires que nous devons prendre pour être en cohérence avec les accords de Paris.

Dès cette année, nous avons pour objectif d’embarquer 80 entreprises de toutes tailles dans cette formation très pragmatique. Ainsi, nous poursuivons notre mission de sensibilisation en continuant d’interpeller et sensibiliser régulièrement les entreprises en organisant divers événements, notamment des webinaires. Nous œuvrons également à l’élaboration d’un référentiel « RSE » sectoriel permettant aux entreprises de l’Ameublement français de suivre et mesurer leurs progrès tout en s’évaluant aux autres acteurs de la filière. Nous pensons à un guide qui pourrait faire office de recueil recensant les bonnes pratiques. Cet outil permettra de partager les engagements avec les donneurs d’ordre, les prestataires et les sous-traitants.

Le développement d’une politique RSE structurée et pertinente permet aujourd’hui d’aider les entreprises à en faire un levier de progrès, de différenciation. C’est aussi une façon d’attirer des profils sensibles à ces enjeux sociaux et environnementaux, et également de renforcer la vitalité des territoires. Il faut savoir que les entreprises de la filière que nous accompagnons sont principalement implantées en dehors des métropoles. 

Nous créons une richesse grâce aux emplois créés, que ce soient des emplois directs mais aussi des emplois indirects qui regroupent le tissu des fournisseurs et des prestataires.

Ces industries créent un très fort maillage de tout l’écosystème sur notre territoire.  Elles sont mobilisées pour relancer le « fabriqué en France », fortement plébiscité par les consommateurs, et la filière a un impact économique et social particulièrement fort.

Comment accompagnez-vous vos clients dans la mise en place de leur stratégie RSE ?

Amandine Duquesne : Chez RSM, nous accompagnons les entreprises comme l’Ameublement français à entamer une démarche structurée à impact social et environnemental. Ainsi nous souhaitons que le sujet soit ancré dans l’entreprise et perdure au-delà de notre accompagnement.

Nous travaillons à la formalisation d’un socle commun, un référentiel construit autour d’une raison d’être, d’une vision sur le long-terme. Nous accompagnons les entreprises sur leur chaîne de valeurs et travaillons ainsi sur leur matérialité, c’est-à-dire les enjeux RSE les plus significatifs pour eux, au regard de leurs activités et implantations. A partir de ces enjeux prioritaires, nous bâtissons une feuille de route RSE et un plan d’action opérationnel pluriannuel associé.  

Concrètement, nous proposons des accompagnements agiles et opérationnels. Favorables à une approche pragmatique, nous poursuivons l’objectif suivant : embarquer les dirigeants dès le départ du processus de transition. Ainsi, pour assurer aux entreprises adhérentes de l’Ameublement français un maximum de souplesse, les temps de formation alternent présentiel et e-learning. Cette montée en compétences se double d’un temps de coaching personnalisé, durant lequel nous travaillons concrètement à la mise en place de la feuille de route RSE, avec l’entreprise et ses parties prenantes. Les entreprises y voient de multiples intérêts :  source d’innovation, enrichissement de leur offre, engagement et fidélisation des salariés, différenciation par rapport à leurs concurrents, accès aux marchés de leurs donneurs d’ordre, et donc un levier de performance économique accrue.

L’éclairage d’un expert sur le sujet
ETI header 161
Amandine Duquesne (RSM) : Labels RSE, DPEF… Comment mesurer sa performance extra-financière ?
Sous le terme label RSE (Responsabilité sociétale des entreprises), se cachent en réalité des dispositifs aux usages et périmètres très différents. Quel label choisir ? Dois-je produire obligatoirement...
Lire l'éclairage ➔
Partager sur
Copy LinkLinkedInTwitterFacebook
Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour connaître nos dernières actualités

Dernières actualités
Dernières actualités
4 juillet 2023
3 min. de lecture
·
24 mai 2023
3 min. de lecture
·